Ah l’accouchement ! Aî, aî, la maternité : si mielleuse et si torride à la fois…

Cela dit, toutes les femmes ne vivent pas bien cette période.

Certaines sont atteintes psychologiquement. On parle alors de dépression post-partum. La dépression post-partum est un trouble qui touche de nombreuses mères après la naissance de leur bébé partout dans le monde. Contrairement au baby blues (syndrome du troisième jour), la dépression post-partum peut durer longtemps, surtout si elle n’est pas traitée rapidement.

Dans un article publié par le site de parentalité naîtreetgrandir.com, la dépression post-partum toucherait 15 à 20 % des nouvelles mères. De ce nombre, environ 7 % présenteraient des symptômes importants de dépression au cours des trois premiers mois suivant l’accouchement; et 19 %, des symptômes légers ou modérés. Toujours d’après le site, Selon les études, le taux de dépression postnatale serait, de manière générale, plus élevé trois mois après l’accouchement et diminuerait graduellement par la suite.

Vous aurez compris mesdames, un bébé cache plus ou moins un accouchement et une maternité difficile pour la mère. Nous allons détailler davantage la dépression post-partum au sein du dossier de la rédaction tout en vous donnant des conseils.

Direction le Rwanda pour vous parler de la première dame du pays, Jeannette Kagamé une femme de poigne. Voici l’étincelante du continent, la deuxième rubrique de votre webzine. Joyeux mois de Mai !

Bonne lecture

Mouna

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search