Césarienne vs voie basse

Vous avez certainement déjà entendu quelqu’un vous vanter les mérites de l’accouchement par voie basse tout en vilipendant la césarienne.

Sous nos cieux, des femmes enceintes ont laissé mourir leur bébé parce refusant catégoriquement une intervention chirurgicale sur recommandation du gynécologue ou de la sage-femme.

Les raisons peuvent être plus ou moins valables mais sont-elles suffisantes pour laisser mourir son enfant ou la mère ?

Il faut dire que ces deux expériences tout à fait différentes de la natalité, ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

Pourquoi ne pas faire confiance au corps médical ? Pourquoi ne pas s’informer entièrement sur le sujet pour passer ce moment si spécial au lieu de se limiter aux « on-dit »?

« On dit souvent que la césarienne n’est pas bonne, c’est pour les femmes faibles » ; « on dit aussi au CHU que les sages-femmes font de la césarienne leur business » ; « on dit, on dit … »…

Pour ce mois dédié à la célébration des mamans, nous avons fait un gros plan sur ces deux grands types d’accouchement tout en espérant pouvoir éclairer certaines d’entre vous dans le dossier de la rédaction. Quant à la grande Interview, elle a été consacrée à Carelle Leatitia, une jeune maman journaliste, féministe et activiste.

En définitive, à travers ce numéro, ce qu’il faut retenir très chères lumineuses, qu’on enfante par voie basse ou par césarienne au final on devient maman et c’est ce qui compte.

Féminisme, femme au foyer, mompreuneur, mère célibattante…

Chacune fait de son mieux. En fait, choisir le meilleur moyen d’accueillir son (ses) enfant (s) et l’éduquer ou les éduquer sainement de sorte à ce qu’ils deviennent autonomes doit être le plus grand des défis.

Bon mois de Mai

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Cours gratuit sur l’entreprenariat