FEEF Talk: Des échanges en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes

Un feef talk s’est tenu le dimanche 27 novembre 2021 à Azalaï Hôtel d’Abidjan. L’événement a débuté à 10h 48mn avec le mot de bienvenue de Mme Gildas Salomé.Nous avons eu par la suite le mot de bienvenue de Madame SANDRINE ROLAND commissaire générale du FEEF TALK. Elle a annoncé la présence de Madame le ministre EUPHRASIE YAO et des différentes partenaires et invités.


SOLIDARITÉ FÉMININE : que faire face à la violence ? C’est le thème de ce FEEF TALK. Pour ce thème, nous avons eu l’intervention de deux dames. Il s’agit entre autres de Madame NENÉ FOFANA directrice de la fondation Africa Forward et de Maître VANESSA BAH-LEROUX Avocate au Barreau de Côte-d’Ivoire.Elles ont d’abord annoncé les grandes lignes du TALK  en définissant la violence basée sur le genre qui est: l’utilisation intentionnelle de force physique,  verbale et économique sur une personne. Les dames ont par la suite énuméré, les différents types de violence basée sur le genre. 


-violence physique : c’est le fait de battre, porter des coups de pied, porter des coups de poing, mutiler ou tuer à l’aide d’objets ou d’armes ;
-violence psychologique : c’est porter atteinte à la dignité et à l’intégrité d’une personne ;
-violence verbale : c’est le fait de commenter et de plaisanter en présentant les femmes comme des objets sexuels ;
-violence économique : c’est le fait de priver la victime de ses revenues, lui interdisant d’avoir un revenu propre ou l’empêcher de travailler ; 
-violence émotionnelle : c’est le fait d’agresser une personne de sorte a la faire douter d’elle ;
Et pour finir la violence sexuelle: c’est le fait de violer une femme , un enfant, une personne vulnérable.
Les échanges ont aussi porté sur les tontines sexuelles entre les jeunes, et des femmes incarcérées. Les participants ont par la suite assisté au débat en posant des questions  comme : 
-Comment faire pour éviter les violences basées sur le genre ?
-Les hommes au foyer créent-ils les violences dans les ménages ? 
-Que fait l’Etat face à ces violences ? 


Des réponses ont été données à ces questions par Madame NENÉ FATOU, Maître VANESSA BAH-LEROUX. Elles ont expliqué que l’Etat sensibilisait à travers les journées marquantes et à l’aide des organisations communautaire. Il y’a également eu l’intervention de Madame le ministre EUPHRASIE YAO experte en genre et reconnue mondialement. Elle a indiqué que la première célébration avait été faite par l’Etat en 2008 en travaillant sur les différentes stratégies .Des témoignages ont été recueillis par ailleurs lors de ce Feef talk 2021. Celui d’une jeune femme non-voyante rejetée par son père à cause de son handicap et celui d’une jeune femme victime de violences verbales. Ces maux ont attiré l’attention des participants.


L’exposition des entités bénéficiaires des dons a débuté par  la présentation de la fondation Grenier qui forme gratuitement des femmes à la pâtisserie ,la coiffure, la couture et l’esthétique. C’est une organisation qui a été fondée à whashington. L’organisation 511 fonctionne depuis septembre à Abidjan. 
L’événement s’est poursuit avec la présentation du centre Pavios situé à Abidjan dans la commune de Yopougon précisément à Attecoubé. Il a été créé en 2008 de façon communautaire et le centre accueille les femmes victimes de violences conjugales. Durant cette rencontre, Madame SANDRINE ROLAND, commissaire générale du FEEF a annoncé le montant des dons et à assuré les participants que cette somme sévira à équiper le centre Pavios de matelas.


Des lignes vertes ont été communiquées pour dénoncer les violences. Il s’agit entre autres du 1315, organisation la ligue, Allo sans cesse, écoutez-moi au 0700780250. Lors de ce TALK, nous avons découvert des ONG qui prennent en charge certains cas liés au mauvais traitement.
L’ONG « STOP AU CHAT NOIR » propose des solutions :
-défendre une femme verbalement agressée;
-aller s’informer lorsqu’on voit une femme se faire battre.


Des participants se sont engagés à lutter contre les violences bassées sur le genre à la fin du talk. Plusieurs partenaires ont également pris la parole pour véhiculer des messages. La cérémonie à pris fin par des remerciements notamment envers la commissaire générale de la FEEF, les partenaires, invités le Directeur Général d’Azalaï hôtel pour avoir offert la salle pour le TALK. Cest à 13h46 que le Talk a pris fin ce dimanche, avec Madame Gildas Salomé.

L’équipe de rédaction

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Souscrivez à notre Newsletter pour ne rater aucun numéro!