« Génération Nappy » : Célébration et valorisation du cheveu crépu perpétuées

Depuis plusieurs années les femmes noires mènent un grand combat partout dans le monde pour l’acceptation et la valorisation des cheveux crépus. Ce, en raison de nombreux stéréotypes et complexes liés aux différences raciales. C’est dans cette même optique que  » Le petit manuel du cheveu crépu «  et  » Le petit manuel des coiffures crépues «  de Nathalie Ovomo Esseno par Keiry Mounievou ont respectivement vu le jour l’un en 2016 et l’autre en 2021.

Dans le premier manuel, Nathalie Avomo Esseno valorise le « Nappy » comme son héritage culturel à appréhender. Et, dans le second, elle et Keiry Mounievou, partagent la complexité des coiffures que peuvent se permettre les amoureuses du Nappy hair. Ces deux gabonaises résidant en France, accompagnent toutes les femmes qui s’assument fièrement à porter les chevelures naturelles tout en brisant les idées négatives et mensongères reçues sur le fait que les cheveux nappy sont très difficiles à entretenir et à embellir.

Le mouvement « Nappy >> : plus qu’un effet de mode D’une contraction entre  » Natural », « Happy » « Nappy » c’est le mouvement et le nom par

lequel on désigne les femmes qui ont fait le choix de l’authenticité pour ce qui concerne leurs cheveux. Finis les défrisants qui  dénaturalisent, abîment, fragilisent les cheveux crépus et qui ne sont autre que l’expression de l’aliénation et du résultat de la discrimination envers la race noire à qui les esclavagistes ont fait croire que les cheveux crépus sont affreux et non hygiéniques.

En anglais américain, le mot « Nappy » signifie notamment « crépu ». Ce terme est souvent utilisé avec une connotation négative. Un terme plus neutre pour traduire le terme crépu est « frizzy ».

Réellement né dans les années 2000 aux États-Unis, le mouvement Nappy est la dénomination francophone du « Natural hair movement. II s’est répandu dans toute la diaspora, en Afrique et partout dans le monde avec un seul leitmotiv : S’ASSUMER .

Les cheveux crépus ont une texture souvent propre à certaines populations d’Afrique. Chaque brin de ce type de cheveux pousse de manière spiralée, formant des boucles. L’effet global est tel que, comparés aux cheveux

lisses, ondulés ou bouclés, les cheveux crépus semblent plus denses.

En Afrique de l’Ouest par exemple, de belles tresses faites avec le respect et finition de l’art mettent en valeur les cheveux nappy. Entre difficulté à trouver la bonne routine, à gagner en longueur et en épaisseur, à sublimer leurs cheveux, les femmes noires arborent malgré tout leur nuage et frisottis avec allure et fierté.

Dans ce dossier consacré aux cheveux crépus, nous vous donnerons l’essentiel pour connaître et prendre soin de vos cheveux, les bons gestes à faire pour lutter contre la casse et favoriser la pousse de vos cheveux.

La routine capillaire : qu’est-ce que c’est ?

La routine capillaire est un rituel, un processus, à faire de façon régulière pour entretenir vos cheveux et leur apporter ce dont ils ont besoin. La routine est applicable à tous types de cheveux et s’adapte en fonction de la nature de ceux-ci.

Lors d’un retour au naturel, vos cheveux sont très fragiles et ils nécessitent un entretien tout particulier. Adopter la routine est donc primordial afin de réaliser votre transition dans des conditions idéales. La routine permet de garder vos cheveux beaux et en bonne santé.

Entre shampoing, masque, huiles essentielles, poudres indiennes, hydratation quotidienne et wash (technique consistant à appliquer l’après shampoing à la place du shampoing pour maintenir l’hydratation des cheveux pendant longtemps), chaque femme est libre d’adopter les soins adaptés à sa chevelure.

Voici quelques cheveux, particularités et gestes à adopter au quotidien :

  • le cheveu crépu : souvent sec et fragile, il forme des boucles très serrées et leur forme en follicule entraîne une pousse plus lente. II faut donc leur apporter beaucoup d’hydratation et stimuler la pousse au quotidien ;
  • les cheveux frisés et bouclés: très secs de nature et volumineux, ce type de cheveux nécessite une attention toute particulière. II faut adopter une routine très adaptée et éviter de les alourdir et les fragiliser à cause de la casse et la formation des nœuds dont ils sont sujet au quotidien.
  • les cheveux ondulés : ils forment des boucles moins définies et lâches. Ce type de cheveux, comme les cheveux crépus, nécessite beaucoup d’hydratation.

En sommes, chacune à ses raisons propres et bien fondées pour retrouver l’authenticité. Pour certaines, le choix est de préserver leurs cheveux trop souvent malmenés par des méthodes de coiffures agressives (tissages trop serrés) ou par des produits défrisants chimiques nocifs ; d’autres par contre, préfèrent esthétiquement les cheveux crépus malgré la pression des standards de beauté dominants

Blanche Bafiatissa

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Souscrivez à notre newsletter