Jaha Dukureh : Une actrice de la lutte contre les MGF

Jaha Dukureh est née en Gambie. Elle a subi les mutilations génitales féminines (MGF) quand elle avait une semaine comme beaucoup de filles en Afrique. Après la mort de sa mère, elle déménage à New York, à l’âge de 15 ans, pour un mariage arrangé qui avait été prévu auparavant. Après son mariage, Jaha subit des douleurs atroces. C’est pourquoi, elle va finalement décider de se faire opérer pour défaire l’infibulation. Son mariage est dissout et elle emménage avec des membres de sa famille.

Jaha réussit à s’inscrire dans un lycée de la ville de New York. À 17 ans, elle déménage à Atlanta, en Géorgie, et se remarie. Elle obtient ensuite une licence de gestion à l’université Georgia Southwestern State en 2013. Cette année-là, elle fonde Safe Hands for Girls, une association anti-MGF à but non lucratif. Aux Etats-Unis, elle dénonce l’omerta qui règne autour des Mutilations Génitales Féminines (MGF). Elle va également militer pour que les victimes puissent recevoir du soutien et que la question des MGF pratiquées sur le sol américain soit étudiée.

En 2014, elle lance une campagne Change.org pour demander la fin des MGF. Elle réclame notamment le droit pour les victimes de faire partie des programmes décidant ainsi de leur sort afin de ne pas être simplement le prétexte d’une histoire sensationnelle dans les médias. Madame Dukureh est naturalisée américaine depuis fin 2015.

Sita

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search