KWAME AKOTO-BAMFO, un artiste engagé

L’artiste Ghanéen Kwame Atoko-Bamfo a installé des sculptures «Faux-Reedom» de 1 200 têtes en béton qui se trouvent à Accra dans la capitale du Ghana dans un lac pour se souvenir de ses ancêtres qui se sont noyés alors qu’ils étaient transportés sur la mer Atlantique pendant l’esclavage.

Avec ces 1.200 têtes en béton représentant les ancêtres esclaves au Cape Coast au Ghana, lieu de marché d’esclaves au 19ème siècle, Kwame Akoto-Bamfo souhaitait rendre hommage aux victimes de l’esclavage de son pays natal. Des visages meurtris, expressifs, témoins de l’horreur qu’ont vécu ces victimes durant 400 ans d’esclavage.

L’artiste avait pour objectif de créer un dialogue entre passé, présent et futur sur la condition des esclaves ghanéens mais également sur le racisme que cela a entraîné.

Né en 1983 à Accra, (Chana), Kwame Akoto-Bamfo est un artiste sculpteur et peintre ghanéen, spécialisé dans la réalisation de bustes en différents matériaux (un art particulier, qui porte souvent un lourd message). Kwame est connu pour son œuvre « Nkyinkyim » Cemémorial de six sacres est dédié aux victimes de lynchage afro-américains exposé au Mémorial national pour la paix et la justice à Montgomery en Alabama depuis 2018.


Winny Bakajika

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search