LALA: Une femme entreprenante, la bravoure en personne


Titulaire d’un master en Marketing et Communication Publicitaire à Pigier Côte d’Ivoire, LALA est responsable des opérations au sein de Aguima web agency. Elle est la promotrice de la « Braderie by Lala » depuis décembre 2018.Cet événement a pour but d’allier Vente (professionnelle et privée), Shopping (hommes, femmes, enfants) et volet social (on cible les orphelins, les malades dans les hôpitaux, les familles démunies, la MACA…). La 4ème édition de la Braderie se déroulera les 11 et 12 décembre 2021 à l’espace Guido’S.  Notre équipe l’a rencontré pour vous.


Etincelante : Pourquoi avoir opté pour le marketing et la communication publicitaire ?
LALA: Mon sens de négociation. J’ai toujours aimé convaincre, vendre, discuter, trouver des solutions …


Etincelante : Quelles sont vos liens avec la langue arménienne, et quelles sont les valeurs éthiques sur lesquelles s’appuient ET’IKA & CO?
Lala: Je suis une personne qui est très au feeling. J’ai longtemps cherché des noms dans différents dialectes ( Tagbana, Abouré d’où je viens) mais j’avais du mal à trouver le nom qui me parlait le plus. Dans la suite de mes recherches je suis tombée sur le nom en arménien et j’ai accroché directement. Mes valeurs sont le respect, la loyauté, la justice, l’amour.


Etincelante : Quelles sont les objectifs de votre événement BRADERIE by Lala ?
LALA: Faire du shopping, faire naître des partenariats solides et durables et surtout faire plaisir aux plus démunies.


Etincelante :Quel est votre secret pour réussir à faire plusieurs choses à la fois? (vous travaillez à Aguima en tant que responsable des opérations sans compter votre projet personnel ET’IKA & CO?
LALA: La détermination. J’ai mon rêve et je fais tout ce que je peux pour le réaliser. Ce n’est pas facile, mais pas du tout impossible.


Etincelante : Quelles sont vos difficultés dans le cadre de l’organisation de votre événement et que faites-vous pour les surmonter ?
LALA: J’ai vu mon logo utilisé, des exposants annuler à la dernière minute, des prestataires qui ne respectent pas leurs engagements et/ou changer leurs tarifs, des partenaires se désister, même mon concept copié (ça c’est une bonne chose surtout pour les personnes démunies)… Après, je me dis qu’on ne copie que ce qui est bien, ce qui a du sens et je rends donc grâce à DIEU pour ça, je souhaite qu’il m’inspire davantage. 
Pour certaines personnes ce n’est qu’une journée d’expo-vente parmi tant d’autres pour moi ce sont des journées de bénédictions pour chaque personne car tout le monde participe finalement au volet social d’une manière ou d’une autre. Après ces journées, il faut trier les affaires reçues, faire une liste de jouets, faire les courses, sélectionner les familles, sélectionner les enfants à prendre en charge puis faire le dispatching, les voir sourire ensuite c’est vraiment génial. C’est pour ça que ma solution est de rester constante, prendre mon temps, continuer dans mes innovations et voilà le reste DIEU facilitera. 


La Rédaction

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search