L’Alzheimer : Une carence en vitamine D multiplie fortement le risque de la maladie et de l’accident vasculaire cérébral

La vitamine D a clairement des implications sur le développement des maladies neurocognitives telles que la démence. Et qu’un haut niveau de vitamine D réduit le risque de la maladie d’Alzheimer et d’accident vasculaire cérébral. En effet, une première étude de l’Inserm met en évidence que les patients avec une carence de 25% et une insuffisance de 60% de vitamine D ont un risque multiplié par 2 de développer une démence et un risque multiplié par près de 3 à développer l’Alzheimer.

En 2017, deux chercheuses de l’Inserm de Bordeaux ont pu analyser les statuts sanguins des patients en s’intéressant plus particulièrement aux concentrations de nutriments : acides gras, caroténoïdes, vitamines E, D et A. Plusieurs de ces nutriments pourraient prédire la démence mais aucune étude ne s’était encore intéressée à leur rôle combiné.

Cependant, quelques temps plus tard, la Professeure australienne Elina Hyppopnen confirme les analyses des précédents chercheurs de l’Inserm  par une autre analyse de près de 295.000 participants dans la base de données biomédicales biobank afin de mesurer l’impact d’un faible taux en vitamine D sur la neuroimagerie cérébrale d’une personne et sur son risque de démence.

Voici quelques aliments contenant de la vitamine D à consommer :

– l’huile de foie de morue, elle contient 250ug. Elle peut être aussi prise en gélules,

– les produits laitiers enrichis en vitamine D,

– la margarine à base d’huile végétale,

– le beurre contient 1,12ug/100g de la vitamine D,

– le chocolat noir riche en magnésium est un véritable allié antifatigue et anti-déprime,

-enfin, la dorade, le hareng et bien d’autres produits contenant de la vitamine D réduisent le risque de développer une démence et un accident vasculaire cérébral.

Le nombre de personnes atteintes de démence s’accroît. D’après l’OMS, ce problème touche plus de 55 millions de personnes (8,1 % de femmes et 5,4 % d’hommes âgés de plus de 65 ans). Selon les estimations, ce nombre devrait atteindre les 78 millions en 2030 et 139 millions en 2050.

Déborah

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search