L’eau et son importance, maladies hydriques : causes et conséquences

Le mardi 22 mars 2022, le monde célébrait la journée mondiale de l’eau qui a lieu chaque année depuis 1993. Cette célébration initiée par les Nations Unies met l’accent sur l’importance de l’eau douce.

La Journée mondiale de l’eau célèbre l’eau et sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l’eau salubre. Il s’agit de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l’eau. L’un des principaux objectifs de la Journée mondiale de l’eau est de soutenir la réalisation de l’objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement, pour tous d’ici à 2030.

Cependant, l’eau, lorsqu’elle est contaminée, elle peut transmettre des maladies comme la diarrhée, la dysenterie, le choléra, la typhoïde et la poliomyélite.

La diarrhée est généralement due à un virus ou, parfois, à des aliments contaminés. Moins fréquemment, elle peut être le signe d’une autre maladie, comme une maladie inflammatoire de l’intestin ou le syndrome du côlon irritable.

•La dysenterie, inflammation des intestins accompagnée de diarrhées sanglantes. Elle est le plus souvent causée par la bactérie shigella (shigellose) ou par une amibe. La contamination des aliments ou de l’eau est souvent un vecteur de propagation.

•Le choléra maladie bactérienne provoquant de graves diarrhées et une déshydratation, et qui se transmet généralement à travers l’eau. Le choléra est fatal s’il n’est pas traité immédiatement.

•La typhoïde maladie bactérienne qui se transmet par l’ingestion d’eau et d’aliments contaminés ou par contact direct avec une personne infectée. La vaccination est recommandée dans les régions où la fièvre typhoïde sévit couramment.

La poliomyélite est un virus qui peut entraîner la paralysie, et dont la contraction peut facilement être prévenue par le vaccin de la poliomyélite. La poliomyélite se transmet par de l’eau ou des aliments contaminés, ou par contact avec une personne infectée.

En Afrique, continent de près de 1,3 milliard d’habitants, environ 400 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable.

En Côte d’Ivoire, le taux de couverture national est estimé à plus de 80%. « Aujourd’hui, nous sommes à un taux d’accès à l’eau potable de plus de 80% au plan national. Il y a de plus en plus d’eau potable, même dans les zones les plus reculées du pays », a déclaré Laurent Tchagba, Ministre de l’hydraulique en 2019.

Rachelle SEKONGO

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search