Les cancers de l’enfant en Afrique.

Les cas des cancers de l’enfant explosent dans le continent africain et les moyens manquent. Les diagnostics tardifs et parfois erronés compliquent davantage la situation. En 2020 on notait 28.000 cas de décès d’enfants suite d’un cancer et la même année 52.000 cas ont été enregistrés dans le continent. Et ce nombre est revu à la hausse en 2022.

(Source Allô Docteur).

Les causes des cancers de l’enfant sont rarement connues contrairement à celles de l’adulte. Aussi, elles sont difficilement liées aux facteurs environnementaux. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS en sigle, 20% des enfants survivent 5 ans après le dépistage du cancer. Et cela est dû à l’abandon du traitement, le diagnostic tardif, la toxicité, les thérapies inaccessibles, l’impossibilité d’obtenir un diagnostic précis et bien d’autres …

En Afrique, les cancers de l’enfant tuent encore beaucoup et gagnent de plus en plus du terrain. Et la bataille contre ce « monstre » ravageur et extrémiste ne se fera pas que par les gouvernants de nos nations africaines. Bien au contraire, il faut que chaque africain se lève et contribue à la riposte de cette maladie en initiant des actions qui pallieront tant bien que mal la vie des enfants africains. C’est dans cette perspective que Anta Kebe, Présidente de l’association sénégalaise « EntreAide Sénégal » se rend très utile en apportant des solutions aux enfants vivant avec le cancer au quotidien. À la base, cette association à but non lucratif a pour ambition de lutter contre la pauvreté au Sénégal, à s’occuper des orphelins, à apporter du soutien aux personnes vivant avec un handicap, notamment les enfants malades atteints du cancer. « EntreAide » travaille en collaboration avec le service ONCO pédiatrique (seul centre public au Sénégal) et le service social du Sénégal. Sa collaboration avec ONCO pédiatrique et l’affaire sociale a débuté le 07 janvier 2021. Leurs critères de sélection pour la prise en charge des enfants atteints de cancer sont l’urgence et la précarité des parents. « En dehors des enfants du Sénégal, les enfants de la sous-région, ceux de la République de Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Gambie et de la Mauritanie viennent se faire soigner au service de soins en oncologie pédiatrique situé à l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar et nous prenons également soins d’eux » nous a laissé entendre Anta Kebe. Par ailleurs, le cancer du sang ou leucémie est le plus fréquent chez les enfants au Sénégal. Près de 25% sont leucémiques. La leucémie est le cancer le plus coûteux et le plus long à traiter car elle nécessite plusieurs séances de chimiothérapie et d’analyses. Chères femmes et mères sachez que le protocole de soin

dépend du stade et de l’avancée de la maladie,

de l’âge de l’enfant et sa réponse au traitement quoique le taux de rémission pour le cancer est trop faible au Sénégal, soit 30%. C’est ainsi que le but de l’association « EntreAide » n’est pas de payer des ordonnances mais plutôt de sauver le maximum d’enfants. Au-delà du combat mené il y a de l’espoir pour certains enfants africains. C’est le cas de deux enfants de l’association dont l’âge varie respectivement entre 10 et 17ans qui s’en sont sortis du cancer de sang. Ils sont chacun en rémission. Celui de 17ans a obtenu son baccalauréat et poursuit son traitement.

Pendant 15 ans, Anta s’installe au Canada où elle effectue des études en business administration BBA et MBA.

Dans la quarantaine, elle décide de retourner au Sénégal. Actuellement à son compte, Anta est consultante, formatrice, et manager. Elle aide les autres dans l’anonymat depuis 1982 alors qu’elle n’avait que 7 ans. Elle nous confie: «quand j’étais petite, je faisais des beignets et des pastels que je donnais aux démunis. Mon plus grand bonheur c’est d’aider les autres.’’

Avec son ONG « EntreAide » Sénégal, Madame Kebe a pour objectif ultime d’aider au maximum les enfants atteints du cancer et leur famille afin de faciliter leur soin et de résorber la précarité au Sénégal. ‘’Je suis celle à qui on confie ses secrets et son argent depuis toute petite.»

Anta Kebe est une scientifique série C actuelle S1. Passionnée de lecture, elle a écrit plus de 7000 poèmes. Riche d’expériences professionnelles dans le management, la comptabilité et les finances, sa plus grande passion reste la cuisine. Les plats du monde s’entremêlent dans ses assiettes.

Quelques cancers plus fréquents chez l’enfant :

-La leucémie : cancer du sang.

-Rétinoblastome : cancer de la rétine de l’œil ou des yeux.

-Nephroblastome : cancer des reins.

-Lymphome de Burkitt : une autre forme de cancer du sang.

-Lymphome de Hodgkin : cancer de ganglions.

La rédaction

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Souscrivez à notre newsletter