Nehanda Charwe Nyakasikana : Une légende de la lutte contre le colonialisme

Influente, elle préconise dans un premier temps de maintenir de bonnes relations avec les premiers colons européens. Mais les relations avec les colons s’enveniment rapidement. Les Britanniques imposent au peuple shona une forte présence, et des exigences pesantes. En 1896, révoltée par les travaux forcés et les taxes imposés à son peuple, Nehanda incite à la révolte.

Les Shonas et les Ndébélés se révoltent contre les colons dans ce qui sera appelé la première Chimurenga (rébellion). Dans un premier temps, la révolte est menée par le prêtre Mukwati. En octobre, Nehanda et le prêtre Kaguvi, prennent le relais et jouent un rôle considérable dans la révolte.

Nehanda Charwe Nyakasikana et Kaguvi

Pendant plus d’un an, Nehanda incite son peuple à combattre les colons et échappe aux colons qui cherchent à la capturer. Lorsque la révolte est réprimée, en 1897, Nehanda Charwe Nyakasikanasont arrêtés, accusés de meurtre et condamnés à mort. Les Anglais leur offrent la vie sauve s’ils se convertissent au christianisme, mais ils refusent. Nehanda est exécutée par pendaison ; l’histoire raconte que, dans un premier temps, les Anglais n’arrivent pas à la tuer. Juste avant de mourir, ses derniers mots sont : « Mes os reprendront vie! »

Sita

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search